05 juin 2009

fin de saison

Et voilà la saison est bouclé, le campement aussi. Les quelques grosses pluies du début mai ont précipité les choses et nous nous sommes donc contenté de faire les bagages, tranquillement … J'en profite pour reprendre quelques petites formations, retravailler et remettre la cartographie des pistes à jour avec l'aide précieuse d'Alain, qui passe quelques jours avec nous en fin de mois.
C'est aussi l'heure de la sensibilisation, des actions en faveur des populations…

Nous recevons aussi avec le conservateur, les directeurs des écoles de brousse sur lesquels nous comptons appuyer nos efforts de sensibilisation en direction des écoles et de la jeunesse. Sollicités pour nous dresser le tableau de leurs besoins, nous croulons bientôt sous les demandes d'aides, sans aucun rapport avec les moyens sont nous disposons! Évident! Au final, nous retenons quelques actions qui nous semblent prioritaires, comme la mise à disposition de livres de classe, dont l'essentiel des élèves est dépourvu, et la fourniture progressive de tables et bancs pour les plus déshéritées des écoles. Certaines écoles ne sont rien de plus qu'un toit de chaume, avec en guise de siège un tronc ou des pierres.
Nous essayons également de procurer des actes de naissances aux enfants qui en sont dépourvus et qui se voient de ce fait empêchés d'accéder aux classes supérieures. L'idée est de permettre aux plus nécessiteux de pouvoir accéder à la connaissance. Une liste de 200 noms nous est produite en quelques jours ! Malheureusement, si l'idée est bonne, elle est vite dévoyée; d'un côté les parents veulent en profiter pour inscrire tous leurs gosses dans l'unique but de réaliser une économie de 2500 FCFA, environ 4 €, prix de l'inscription, et l'on risque de décourager à l'avenir les inscriptions spontanées de ceux qui en ont les moyens.
De l'autre côté, les autorités en charges d'établir les documents traînent la patte et au final l'opération à peu de chance d'aboutir. Tant mieux en réalité.

Je suis partisan de favoriser le mérite et après cette première expérience nous décidons d'un commun accord de récompenser à l'avenir les meilleurs élèves en leur fournissant les livres scolaires indispensables, et en leur organisant l'accès aux examens et cours supérieurs si nécessaire.
Il faut savoir qu'ici posséder un livre de cours, en première classe, vous garanti quasiment d'en posséder un tout au long de votre scolarité, car il s'échange en fin d'année avec le livre de la classe supérieure. Mais les quelques euros nécessaires à cette première acquisition font presque toujours défaut, et rares sont les enfants équipés dans une classe.

Nous recevons aussi les volontaires des " comités de vigilance" que nous avons essayé de former dans les villages alentour. Nous nous montrons très restrictifs, préférant motiver et encadrer les rares gaillards qui nous ont un tant soit peu démontré leur bon vouloir, car à la veille de la réunion, attirés par quelques possibles dons, les vocations spontanées ont afflué. Le conservateur a fait très fermement le ménage en demandant aux convertis de la dernière heure de faire la démonstration de leurs bonnes dispositions d'abord.

Le 20 mai; fête Nationale; nous réitérons le coup de la fête de la jeunesse en organisant le défilé d'un carré de 24 jeunes aux couleurs de Boubandjida, à Tcholliré, chef lieu du département. Les jeunes – tous membres du club nature du lycée de Tcholliré- se voient offrir un Tshirt de Boubandjida, et une collation après le défilé.

L'affaire nous laisse un goût amer, tant la démonstration est faite que, des élèves aux autorités concernées, proviseurs et profs compris, tout le monde ne voit notre opération que comme une distribution gratuite des largesses du grand couillon blanc que je suis.
Distribution dont tout le monde veut profiter, "encadreurs" en tête revendiquant sans honte leur T-shirt ou leur bière, sans que jamais ne transparaisse la moindre interrogation sur les raisons qui nous amènent. N'allez pas croire qu'ils soient nécessiteux ou indigents. Ou alors juste intellectuellement. Mais ne sont ce pas justement ceux en charges de l'éducation ??

Quand on pense qu'en TanzAnie chaque enfant en classe de primaire est amené chaque année dans les parcs, et que l'éducation à la sauvegarde des ressources naturelles est omniprésente..

Cela nous remets les pieds sur terre, et nous ouvre les yeux sur l'immensité du travail qu'il reste à faire!
On comprendra mieux que pour l'heure il est indispensable de continuer de consacrer l'essentiel de nos forces et moyens à la répression, faute de quoi il ne restera rien à montrer aux premiers élèves qui auront l'idée saugrenue de découvrir la brousse un jour. Autant les emmener voir les traces de dinosaures de Managna tout de suite!

Enfin ne soyons pas trop pessimistes, il y a du bon aussi, nous avons un petit noyau dur du côté de Sinassi qui fait du bon boulot, les prémices d'un noyau qui se dessine vers Djibao, et c'est vers eux que vont aller tous nos efforts. Peut être cela donnera il le goût aux autres d'en faire autant, petit à petit;
Nous allons avec eux lancer un peu de reboisement, initier un petit élevage de porc, distribuer des semences sélectionnées…

Nous livrons aussi une barque au campement afin de permettre aux anti-braconniers de visiter plus facilement le nord du parc, car en période de haute eaux, les braconniers se savent étre quasiment intouchables…

Tout cela outille un peu nos gars, mais il reste beaucoup à faire, surtout au niveau des mentalités… rares sont ceux qui se sont appropriés le parc, une dizaine tout au plus.

Pour être honnête il faut dire quand même le progrès réalisé depuis mes premiers jours ici ! la faune à progresser de manière évidente, tant en densité qu'en sérénité, la fréquentation touristique s'est également accrue considérablement, tout comme l'accessibilité , grâce à un réseau de piste à présent entretenu et augmenté, avoisinant 500km.

Bilan somme toutes pas si moche ! si l'on gomme toutes les ombres au tableau …

Pendant l'intersaison, je vous mettrai des photos en ligne et pourquoi pas une gallerie ouverte aux contributions de nos clients? (si on me dit comment faire !)
IMG_4709
le gué du "premier pont", après la 1ere pluie !


Posté par boubandjida à 20:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur fin de saison

Nouveau commentaire